Silencieux depuis quelque temps, le rappeur guinéen Keckson ne laisse pas l’oubli l’effacer du moins, sur le numérique.

Connu pour ses punchlines, le concept du slogan « Kip-kip » a fait un clin d’oeil aux rappeurs de la Guinée, sur sa page Facebook. 

Mais à analyser cette publication, on croirait que le rap guinéen somnole à l’image de cet artiste qui dernièrement, n’arrive pas à reconquérir le marché avec ses titres. 

On se rappelle qu’à la sortie de son premier single « Conakry » en 2008, Albert Keckson avait donné du sang nouveau à ce genre qui perdait ses couleurs. Du rap game, il a servi les mélomanes avec des tubes comme « 15 millions » ou encore « Wona mindé », de vrais titres où l’égotripe transportait les oreilles guinéennes dans un monde bling-bling et de belles filles.

Makia Conté

Commentaires