Éducation : ‘’J’apprends, je m’engage’’, un projet qui donne le sourire aux élèves

Ce samedi 8 février 2020 le secteur éducatif guinéen connaîtra un événement important. Trois écoles primaires publiques de Conakry bénéficieront du projet ‘’J’apprends, je m’engage’’, une initiative de l’association ‘’START THE CHANGE donnons le sourire’’ une structure de droit français fondée par des jeunes étudiants et professionnels guinéens d’ici et de la diaspora.  

Ce projet est constitué de trois axes majeurs. Le président de cette association qui se veut une association gage du sourire des élèves guinéens, nous explique les principaux thèmes retenus cette année dont l’urgence écologique pour Facinet Kabele Camara, «Il faut faire comprendre aux enfants que la sauvegarde de l’environnement est la seule solution pour vivre dans un monde meilleur. Des comportements vertueux et les bonnes habitudes sont à promouvoir auprès du jeune public notamment la nécessité du tri des déchets surtout plastiques, en expliquer les raisons que sont l’absence de biodégradabilité et l’impact sur la pollution des espaces naturels ».

Un environnement sain favorise un bon apprentissage. Outre le facteur environnemental, l’enjeu sanitaire des élèves guinéens n’est pas en reste. A l’heure ou des épidémies se promènent sans cesse, il soutient qu’il est essentiel de propager de «bonnes informations quant aux maladies les plus fréquentes comme le paludisme, la fièvre typhoïde, les vers intestinaux etc. L’apprentissage des bons gestes de prévention, la détection les premiers symptômes, les mécanismes de contagion et les modes de guérison».

La situation sociopolitique guinéenne interpellant plus d’un, le représentant Guinée de START THE CHANGE donnons le sourire a quant à lui expliqué les raison du choix du troisième thème qu’est le ‘’Le vivre ensemble’’. «Le rejet des différences est un problème récurrent en milieu scolaire. Les élèves avec un handicap visible (malformation physique, albinisme, bégaiement etc.) sont moqués et rejetés. Ces élèves victimes de harcèlement rencontrent des difficultés d’insertion, se sentent isolés, en arrivent à détester l’école et développent des séquelles qui peuvent impacter toute une vie. Cette situation doit cesser car l’école est le deuxième lieu de socialisation et de construction de soi » a déclaré Lionel Anthelme YORO.

Un projet qui se déroulera sur une projection audiovisuelle, suivie d’une discussion autour de la thématique du jour et enfin la réalisation d’actions et la prise d’engagement.

Après le succès l’année dernière de son activité intitulée ‘’Samedi des arts’’ cette année ce sont les écoles primaire publiques de Dixinn Terrasse, Entag SUD et Yattaya qui bénéficieront de cette initiative. Lancement prévu ce samedi pour une durée de 2 mois environ.

A rappeler que plusieurs autres initiatives sont également en cours pour rendre l’enseignement en république de Guinée plus ludique à l’image d’une bibliothèque mobile pour les écoles primaires de la capitale dont la récolte des livres a déjà commencé du coté de la France.

Lucien BLEMOU, Correspondant en France

Commentaires