EXCLUSIF/ROYAL SANKÉ : The Lock’s a quitté le groupe (les raisons)

Royal Sanké, le groupe de reggae qui brandit le drapeau guinéen par les belles mélodies et les messages qui bercent les âmes, se porte mal.

En effet, étant sur la réalisation de leur second album après le succès de « Wonaraba », le quatuor perd un de ses piliers.

Mohamd Thiam connu sous le sobriquet The Lock’s, a claqué les portes du groupe. Un départ qui date depuis plus d’un mois.

Joint au téléphone par Generations224.com le samedi 4 avril, The Lock’s a donné quelques raisons : « on ne s’écoute pas, chacun décide de son côté pour faire des choses au nom du groupe sans informer. Souvent, je me retrouve dans certaines situations sans rien comprendre, sans être brieffé je le fais ».

D’une voix dont le timbre laisse voir la déception, Thiam a ajouté : « il est anormal qu’étant en groupe, un membre réalise une activité au nom du groupe sans informer les autres »

 

Et de s’interroger : « depuis la sortie de l’album, est-ce-qu’il y a eu une évolution? Est-ce-qu-il y a des nouveautés? Rien or le public attend beaucoup de nous. Rien malgré le titre de lauréat du prix « Meilleur album reggae africain » en 2018 et toute la renommée que nous avons construite ».

The Lock’s a par ailleurs indiqué, que la déception est un sentiment qui ne prend pas le dessus sur la confiance en un jour. « Plusieurs actes se sont produits dans le passé. Mais à un niveau, lorsque le coeur ne tient plus, il serait mieux de quitter pour ne pas se faire du mal et aussi, pour être honnête avec soi-même plutôt que de rester dans l’hypocrisie »

Dans sa conclusion, le dorénavant ancien membre du groupe Royal Sanké a martelé : « j’ai préféré quitter car il n’y a ni entente ni concordance de nos idées. On reste en groupe pour se protéger de tout mal venant de l’extérieur sans quoi, c’est une torture d’évoluer avec des frères dans l’hypocrisie ».

Alpha Camara 

Commentaires