Justice: 13 chefs d’accusation retenus contre le chanteur américain R. Kelly.

Le célèbre chanteur américain Robert Sylvester Kelly de son nom de scène R. Kelly, a été arrêté jeudi 11 juillet par la police fédérale de Chicago, pour des accusations de pornographie infantile et détournement de mineur en lien avec une série de nouveaux chefs d’inculpation, selon le quotidien américain « New York Time ».

Son maintien en détention, a été ordonné par un juge fédéral jusqu’à mardi, date à laquelle une nouvelle audience aura lieu. Lors de cette audience, il sera essentiellement question de sa possible remise en liberté sous caution.

Accusé préalablement de 13 chefs d’accusations, deux actes ont eux, été publiés vendredi, l’un émanant du procureur fédéral de Chicago et l’autre de son homologue de Brooklyn.

Ces actes portent principalement sur des faits qui ont eu lieu dans l’Illinois, mais aussi le Connecticut, la Californie et New York, selon les documents publiés vendredi. Ces derniers évoquent aussi des actes commis hors du territoire américain, sans aucune autre précision.

Dans une interview accordée à CBS News, le principal concerné nie en bloc les chefs d’accusation dont il fait l’objet et dit qu’il « se battait » pour sa vie. « Je n’ai pas fait ce genre de choses. Ce n’est pas moi », a-t-il déclaré.

A noter que R. Kelly, 52 ans, chanteur de RNB et de SOUL, est accusé à répétition d’agressions sexuelles et détournements de mineures depuis plus de 20 ans. Des faits passibles chacune d’une peine comprise entre six et 30 ans de prison.

Malgré ces embrouilles judiciaires, il maintient toujours une base de fan solide qui le soutient et continue ses spectacles.

 

Lucien Blémou

Commentaires