L’Agence guinéenne de spectacle interdit la tenue du mariage spectacle d’Azaya et Bintou

« Ce n’est même pas une annulation, c’est une interdiction de le faire en République de Guinée », tels sont en substance les propos tenus par la Directrice de l’Agence guinéenne de spectacle (AGS) Sayon Bamba au micro de Generations224.com dans la journée du jeudi 19 septembre dernier.

Cette sortie de l’AGS fait suite à l’annonce de l’artiste Azaya sur la célébration de son mariage civil, en mariage spectacle. Une fête qui selon les dires du messi de la musique de la musique guinéenne, aura une billetterie fixée à 100.000 GNF pour la mairie et 500.000 GNF pour la réception des mariés dans un réceptif hôtelier de la place.

A ce titre, l’autorité de régulation des spectacles a martelé : « l’Agence guinéenne de spectacle ne peut pas autoriser un mariage payant. Le mariage est régi par des mairies qui ont des cahiers de charge et en tant que Directrice générale de l’Agence guinéenne de spectacle, je connais mon cahier de charge et il est clairement mentionné que lorsqu’il y a billetterie sur une activité quelconque sur le territoire guinéen, il passe obligatoirement par l’AGS. Et cette billetterie est analysée avant d’être autorisée. Nous ne pouvons pas autoriser un mariage spectacle et d’ailleurs, nous n’avons pas été saisi. J’ai aussi appris comme vous sur les réseaux sociaux ».

Ce montant selon les explications d’Azaya, s’inscrit dans le cadre de la sécurité des espaces réservés pour son union et aussi, pour celle de ses fans qui effectueront le déplacement. 

Mais l’AGS maintient sa position et rappelle à l’ordre l’artiste: « Il y a des limites au buzz car le buzz doit tenir compte de la quiétude de la population et du respect du public. Il faut à un moment donné que la profession (artiste) garde ses acquis et qu’on fasse en sorte qu’elle ne soit pas de la soupe à pagaille. Les gens nous aiment mais ils ne sont pas cons ».

Tout en comparant cette annonce de mariage spectacle à un médecin qui décide d’inviter son fan’s club dans un bloc opératoire, la Directrice générale de l’Agence guinéenne de spectacle a conclu: « l’AGS n’annule pas car ce mariage spectacle n’a jamais été autorisé. Mais nous l’interdisons. Ça ne saurait se faire ni en République de Guinée ni ailleurs » .

 

Alpha Camara

Commentaires