Léga Bah : « Ma famille ne voulait pas que je chante »

Faire de la musique en Guinée, est souvent une aventure qui porte préjudice au tissu familial surtout lorsque l’artiste, n’est pas issu d’une lignée de griots.

C’est le cas notamment de la chanteuse guinéenne Léga Bah, artiste pastorale auteure de cinq albums dont le dernier « Koroun Djomba », est disponible sur le marché depuis .

La musique et Léga, c’est une histoire d’amour qui date de 1981 dans son village natale à Télémélé où à des occasions, elle représentait son école dans différentes compétitions. 

Mais est-ce que cet amour qui grandissait chez le public pour son talent musical, était aussi nourri par ses parents?  Elle nous répond : « j’aime la musique depuis a bas âge. Ma famille ne voulait pas que je chante mais j’ai forcé la situation et je suis allée jusqu’au bout. Aujourd’hui, je suis fière d’être une artiste guinéenne ».

Nominée dans la catégorie « Meilleur album de l’année » à la première édition des « Victoires de la Musique Guinéenne » prévu en décembre prochain, Léga Bah a notifié que le mérite revient à son équipe qui ne cesse de donner le meilleur afin de la voir, à un niveau encore plus élevé qu’elle se fixe.

Mamadou Telly Diallo

Commentaires