Life-tech / Paul Kagamé : “la Guinée organisera le prochain « Transform Africa Summit », en 2020”

Au compte de la cinquième édition du Transform Africa Summit 2019 (TAS 2019) tenue le 15 mai dernier à Kigali (Rwanda), le Président rwandais Paul Kagamé a annoncé l’organisation du TAS 2020 par la Guinée.

Présent à ce sommet, le Ministre guinéen des Postes et Télécommunications et de l’Economie Numérique Moustapha Mamy Diaby, a salué le choix porté sur la Guinée : “ c’est d’abord un sentiment de fierté pour nous d’être choisi comme pays devant abriter le Transform Summit Africa 2020. Ceci est le couronnement de l’engagement du Président de la République, de notre engagement  et de l’engagement de tous nos collègues ministres pour le développement du secteur des télécoms, des TIC et de l’économie numérique de façon générale », a confié Mamy Diaby à Digital Business Africa.

Toujours au micro de Digital Business Africa, Mamy Diaby a mis l’occasion à profit, pour vendre la destination Guinée : “je ne veux pas faire des promesses, mais ce que nous pensons pouvoir faire c’est de montrer la capacité de notre pays à pouvoir abriter de tels événements. Au-delà de cela, de montrer notre capacité à pouvoir mobiliser la jeunesse, à mobiliser les entrepreneurs, à mobiliser les partenaires africains, internationaux et les experts du monde, pour qu’ils puissent voir ce qui se passe chez nous en Guinée et dans les pays limitrophes et voir comment nous pouvons bâtir des synergies en faveur du développement d’un écosystème beaucoup plus dynamique dans l’intérêt de nos populations”.

A savoir sur le Transform Africa Summit :

Le TAS est l’événement phare de l’Alliance Smart Africa Alliance. Une Alliance créée en 2013 à l’occasion du Transform Africa Summit tenue cette année-là à Kigali au Rwanda. Ce sommet naît du constat selon lequel les pays d’Afrique du Nord avaient pris un train d’avance considérable sur ceux d’Afrique subsaharienne en matière de développement des TIC. C’est ainsi que le Burkina Faso, le Gabon, le Kenya, le Mali, le Rwanda, le Sénégal, le Soudan du Sud, le Tchad et l’Ouganda décident d’unir leurs efforts autour d’un projet commun de réduction de leur fracture numérique. Aujourd’hui, 24 pays en sont membres y compris le Cameroun.

 

Generations224.com

 

Commentaires