LITTÉRATURE : lancement d’un appel à écriture de textes sur la Covid-19

Au profit d’un point de presse tenu dans la matinée du mardi 30 juin, au point de lecture situé dans le jardin du 2 octobre, l’Association Guinée-Culture et les éditions Harmattan-Guinée ont officiellement lancé un appel à écriture sur la Covid-19. 

« Le livre au service de la lutte contre la Covid-19 » est le thème de cet appel à candidature dont la finalité sera la rédaction d’un livre à partir de plusieurs témoignages et expériences des co-auteurs sélectionnés. Le dépôt des textes démarrera le 1er juillet pour finir le 30 du même mois. 

Pour Sansy Kaba, Directeur de la maison Harmattan-Guinée, ce livre transmettra au monde, les expériences guinéennes de la crise de la Covid-19, contrairement au manque d’ouvrage sur la crise du virus Ebola.

« C’est une manière des professionnels du livre de s’associer à la lutte contre le coronavirus. Plus rien ne sera comme avant. Je voudrais dire tout ce qui n’est pas raconté est oublié et tout ce qui est oublié c’est comme si cela n’a pas existé. Donc nous voulons profiter de cette période exceptionnelle pour écrire un ouvrage mais pas seul, avec des soignants, avec des personnes guéries, avec des journalistes, avec des spécialistes pour qu’on puisse exprimer l’expérience guinéenne en matière de lutte contre cette Covid-19 là. Donc c’est notre partition, c’est la partition culturelle mais spécifiquement dans le domaine du livre que nous allons mettre à la face du monde parce que chacun de nous est en train de jouer aujourd’hui une partition dans la lutte contre ce virus-là. Donc les professionnels du livre, les écrivains, les éditeurs, nous nous impliquons à travers ce qu’on sait faire : le livre ».

 

Pour le Pr Georges Alfred Ki-lZerbo, représentant pays de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et Président du jury, la richesse des textes et la qualité de l’écriture départageront les candidats.

« Le jury souhaiterait avoir des œuvres excellentes et toute expérience est bonne à partager. Les critères seront bien sûr la qualité de l’écriture, la richesse de l’expérience qui est partagée et nous porterons aussi certainement attention à un équilibre en matière de genre, en matière de classe d’âge et aussi les populations vulnérables qui vont y participer. Mais le premier critère sera l’excellence », a-t-il indiqué.

Aux dires de Sansy Kaba, tous les genres littéraires sont permis pour éditer un ouvrage collectif sur le vécu guinéen pendant la crise de la Covid-19, à partir des 15 textes sélectionnés par les membres du jury.

L’adresse électronique [email protected] est déjà disponible.

Alpha Camara

Commentaires