LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : l’école guinéenne de couture KPAAF fabrique des masques en coton

A la base, l’idée des soeurs Aminata Diallo et Binta Diallo, était de doter la Guinée d’une école de couture afin que les stylistes et couturiers guinéens puissent être bien formés afin d’avoir une dextérité pour des finitions professionnelles des habits.

Hello la famille, En ces temps d’anxiété, je suis heureux de partager avec vous le teaser de mon clip #Yetekanna…

Gepostet von King Alasko Champion-Youth am Donnerstag, 2. April 2020

 

Mais au regard de l’urgence sanitaire, KPAAF (Karen Pritzker Academy of Art and Fashion) a décidé de produire des masques pour palier aux besoins de la population guinéenne. 

Une production de masque made in Guinea et 100% coton, est en cours dans les locaux de KPAAF. 

Aux dires de Binta Diallo mannequin international et co-fondatrice de KPAAF, l’idée est de permettre aux populations d’avoir un masque lavable avec de l’eau, du savon et du javel. « KPAAF s’active à fabriquer des masques lavables 100% cotton pour lutter contre la propagation du coronavirus. Bien sûr que nos masques ne sont pas médicaux, mais ils peuvent contribuer à briser la chaine de propagation du virus. Ce sont des masques lavables, c’est une solution locale valable pour tout le monde. On lave son masque avec de l’eau, du savon et du javel tout les jours ».

A l’image du couturier italien Giorgio Armani qui récemment, s’est lancé dans la production des combinaisons destinées au personnel médical engagé dans la lutte contre le coronavirus, l’école KPAAF s’est aussi engagé dans la lutte contre le covid 19 en terre guinéenne.

Generations224.com

Commentaires