Mannequinat FASMAG saison II : Comment la société perçoit le mannequinat?

Pour sa deuxième saison, le Fashion Show du Mannequinat Guinéen a choisi de se pencher sur la façon dont la société perçoit le métier de mannequinat. L’évènement  a eu lieu le mrecredi 11 décembre dernier, dans la salle de spectacle de Prima Center qui abritera la célébration durant deux jours.

C’est un évènement organisé par Best Organization Guinea (BOG), initiatrice du FASMAG avec pour slogan, “valorisons le mannequinat guinéen”. Des formations théoriques et pratiques dans plusieurs domaines pour 48 personnes dont le make-up, le Tall show et le networking, seront au menu les 11 et 12 décembre.

Pour cette seconde édition, l’accent est mis sur l’initiation au mannequinat. Le thème quant à lui vient du fait qu’en Guinée surtout, ce métier est mal perçu surtout du côté des photos que posent les mannequins et qui sont parfois jugées osées alors que c’est le métier qui l’exige. Leur but est de montrer que faire le mannequin est bien un métier comme les autres qui nourrissent son homme.

Après les formations, les participants presteront  lors du fashion show et recevront des satisfecits pour leur remercier de leur participation au Fasmag. Mamedatou Diallo précise que ces satisfecits ne feront pas des participants des mannequins professionnels car, on ne peut le devenir en deux jours. Parmi eux, deux recevront également le prix mannequin découverte (fille et garçon) entre autres, pour s’être distingués lors des formations théoriques et pratiques. Ces mannequins lauréats continueront à être suivis et choisis les premiers en cas d’opportunités.

Après ces deux jours de formations, un fashion show vendredi 13 décembre, et un after FASMAG clôtureront cette saison.  Maître Théa, styliste n’a pas manqué d’encourager les jeunes mannequins à se donner à fond dans le métier. Mohamed Kaba, promoteur de mode a quant à lui, soulevé le fait que certaines personnes se lancent dans le mannequinat sans savoir ce qu’il en est et ce qu’il faut faire pour être professionnel dans ce domaine.

Unifier les mannequins pour un meilleur objectif, solidifier le milieu du mannequinat, apprendre aux mannequins à bien se placer sur le marché et essayer de promouvoir le mannequinat guinéen au national et à l’international, voici les objectifs du FASMAG.

Cette deuxième édition aura des particularités. « La particularité de cette edition est que cette année, nous avons préféré par rapport à la catégorie meilleur mannequin de l’année, on décerne un seul prix à cette catégorie là. Côté mannequin découverte, on essaie aussi de donner ce prix aux mannequins qui se sont inscrits pour la formation》, explique Aissatou Bobo Bah, mannequin.

Sept prix seront décernés aux meilleurs mannequins du pays. Essayer de changer la mentalité de la société par rapport au métier et apprendre aux mannequins  à ne pas abandonner leur éducation pour le mannequinat, voici ce que le fasmag attend de cette seconde édition. Sangaré Nantenin est une participante au fasmag saison II. « Avoir beaucoup d’expérience pour ajouter à ce que j’ai déjà et être vraiment présente dans le domaine de la mode et du mannequinat”, voici ses attentes.

Elisabeth Guilavogui

Commentaires