Le stade du 28 septembre abritera le 5 avril prochain, la première édition du concept « Un match, une cause ». L’initiatiive est de l’Agence de management sportif SportFever Management.

L’annonce de cette rencontre footballistoque entre d’anciennes gloires du football africain a été le lundi 24 février, au profit d’un point de presse qui a eu lieu dans un réceptif hôtelier de la place.

Aux dires de l’initiateur Medhi Saad, le sport et le football en particulier, a des facteurs rassembleurs et sensibilisateurs : « le foot ne s’arrête pas aux 22 joueurs, son impact dépasse les frontières. Un match, une cause aura lieu une fois par an, nous allons coller l’image du football à une cause et la défendre. Pour cette année, nous avons choisi la défense de la femme », a-t-il souligné.

Pour cette première édition, c’est l’Asoociation African Initiative for Woman qui est bénéficiaire des retombées financières et matérielles. A ce titre, sa présidente Fatoumata Bangoura a indiqué : un march est une opportunié pour les filles et femmes que nous encadrons. Une femme épanouie fait une famille heureuse ».

A ce rendez-vous des gloires du football africain, le public vibrera sous les techniques de Diomansy Kamara, Didier Zokora, El Hadj Diouf, Alassane N’Dour, Emmanuel Eboué, Kader Kéïta, Cyril Domoraud, Momo Cissoko et Hérita Ilunga opposés à Aboubacar Titi Camara, Pascal Feindouno, Kaba Diawara, Camille Zayatte, Salam Sow et Edgard Babara Sylla. Un match placé sous le symbole du combat pour l’épanouissement de la femme qui reste selon Mehdi Saad, l’incarnation des valeurs de toute société.

Invités pour la circonstance, Aboubacar Titi Camara a salué l’initiative qui vise à ramener les anciennes gloires du football pour une noble cause.

Quant à l’ancien international sénégalais Kamara Dioumessy, pérenniser de telles initiatives pour conscientiser l’Afrique est salutaire : « il faut pérenniser l’événement car le football peut aider à conscientiser sur les problèmes qui assaillent le continent. Cette fois, les femmes sont à l’honneur et les années qui vont suivre, d’autres réalités qui impactent sur l’Afrique vont être abordées ».

Generations224.com

Commentaires