Ministère de la culture : “la difficile situation de l’Institut supérieur des arts de Guinée (ISAG) est causée par le manque de volonté politique”

La culturelle guinéenne, balafrée par les différents régimes après 1984, continue d’agoniser. Et les nouvelles victimes au compte de ce secteur, sont les étudiants guinéens orientés à l’Institut supérieur des arts de Guinée (ISAG) de Dubréka, par le système éducatif.

Au profit d’un master class organisé sur l’entrepreneuriat culturel, le jeudi 15 août à Conakry, le Secrétaire général du Ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique Fodéba Isto Kéïra, a déploré le sort des ISAGAIS et ISAGOIS (expressions qui différencient les diplômés et les étudiants en cycle universitaire) : “la difficile situation de l’Institut supérieur des arts de Guinée (ISAG) est causée par le manque de volonté politique. La Guinée est le seul pays où une institution supérieure dédiée aux arts, relève d’un autre Ministère qui est autre que celui de la culture”.

Poursuivant, Isto Kéïra a indiqué que la ruée de diplômés de l’ISAG vers des métiers qu’ils n’ont pas appris, est une erreur de calcul : “l’ISAG devait revenir sous la tutelle du Ministère de la culture et cette erreur a été commise au départ. Nous n’avons aucune idée sur les produits de l’ISAG, en métier d’art”.

Concluant, l’ancien Ministre de la culture et du patrimoine historique a martelé : “ce statut bizarre de l’ISAG, fait que ses produits (étudiants diplômés) se retrouvent dans des situations bizarres. 

Alpha Camara

 

 

 

Commentaires