MUSIQUE : « Avant qu’on ne m’enterre », le morceau hommage de Tikei du groupe Gnamakalah

Sur une note de guitare mélancolique, Tikei, membre du groupe de rap Gnamakalah mais qui réside au Maroc pour des raisons d’étude, a laissé parler son coeur pour une chanson aussi émouvante que réaliste.

« Avant qu’on ne m’enterre », est ce titre qui nous replonge dans le triste et funeste quotidien des jeunes guinéens victimes violences et qui perdent la vie lors des manifestations, sur l’axe Hamdallaye-Cimenterie, dans la haute banlieue de Conakry. 

 

Generations224.com 

Commentaires