Opposé au troisième mandat et menacé de mort, l’artiste Jack Woumpack était à la gendarmerie (les raisons)

Annoncé en primeur par votre média Generations224.com, Jack Woumpack l’un des paroliers influents de la musique guinéenne, a fait l’objet de menace de mort et a aussi été recherché  par deux pickup à Coyah, en début du mois d’août.

Son dossier apparemment, n’est pas prêt de clore vu que pour des raisons de sécurité, l’artiste accompagné par son avocat Maitre Salif Béavogui, a porté plainte contre X auprès de la Direction de la police judiciaire (DPJ).

Contacté par nos confrères du site MosaïqueGuinée.com, Me Béavogui a expliqué les raisons de la récente présence de son client Woumpack, à la gendarmerie de Coyah : « Mon client a été longuement entendu, il a donné toutes les explications sur les menaces dont il fait l’objet et la brigade de recherche a pris bonne note et elle a promis d’œuvrer dans le sens de l’identification des personnes qui agissent comme ça, tout en promettant de se référer au procureur de la république pour la suite. Nous sommes confiants, sereins et nous attendons de voir ».

C’est à croire que s’opposer à un éventuel projet de troisième mandat, c’est s’attirer la foudre de certaines autorités guinéennes.

Generations224.com

 

Commentaires